Mountain Men, Toboggan et Jerky, Les Saisies du 8 au 11 décembre 2011

Mountain Men, Toboggan et Jerky !

Les Saisies du 8 au 11 décembre 2011.

Quatre-vingts centimètres de neige fraîche pour le retour

 des Trappeurs aux Saisies. C’était à l’occasion du 5ème Nordic Festival.

Une chance phénoménale, car 24h avant notre arrivée, les alpages étaient encore bien verts !

Notre Brigade : Étienne, John, Pierre-Esprit, Joseph,

Louise et Jean-Baptiste.


Réflexions sur une expédition en raquettes avec 2 Toboggans copieusement chargés

En ce qui concerne la montée, il faut prendre son temps…

Dans ce type de neige, les raquettes accrochent, donc aucune sensation de recul.

Mon conseil dans les fortes montées, surtout en neige dure,

sera de tracer bien en travers de la ligne de pente, ce qui limitera

d’éventuelles pertes d’équilibre et bien sûr de la fatigue excessive.

À noter que pour chaque virage, une aide s’impose, évitant ainsi que le toboggan ne se renverse.

Pour la descente, le mountain man, qui tire son toboggan, devra également se faire aider

  par un autre membre de la brigade qui sera relié à l’arrière de l’engin par un cordage au minimum de 8mm de diamètre.

Grâce à ce cordage, l’homme placé en arrière du toboggan pourra contrôler

à la fois la vitesse de descente et les dérapages en dévers.

Le matériel utilisé : 2 toboggans en mélèze de 3 mètres par 0,40m et 5mm d’épaisseur

avec un laçage des traverses réalisé en rawhide de bison.

Connaissez-vous ce mets délicieux que nous, trappeurs, appelons « Jerky » ?

Et bien ce sont de minces tranches de viande de bison,

mises à sécher sur des fils attachés au trépied de feu.

 Trois heures de patience et vous récupérez une viande délicieuse

qui pourra très bien se passer d’assaisonnement.

Pour tirer votre toboggan en enchaînant les miles…, je vous conseille le jerky au blé d’inde !


Le tannage des peaux fera bientôt partie de nos activités…

C’est pourquoi nous avons décidé de confier à Joseph,

durant ce camp, la fabrication d’un banc à décharner, ainsi que 2 « scrapers »

(Ref. Mountain Man Sketch Book vol.2 page 30 J.A. Hanson et K.J. Wilson).

La position pour exécuter ce travail est parfaite… reste maintenant à « peaufiner » la technique.

Bienvenue aux peaux fraîches !

Jean-Baptiste Larivière.

Retrouvez l’intégralité du reportage photo ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :